La nomophobie, phénomène émergeant, qualifie les personnes dépendantes de leur téléphone portable. Elle se développe continuellement dans notre société, notamment par les différents progrès techniques réalisés ces dernières années. 

C’est un terme qui est récemment apparu et qui est né de la contraction de «no mobile phobia». On peut associer cette phobie à la nouvelle « névrose » du 21ème siècle. Ce terme désigne la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Plus précisément, il désigne les angoisses ressenties par un individu, lorsqu’il est séparé de son téléphone portable.

Des symptômes alarmant

Nous pouvons constater qu’il se manifeste alors, une véritable dépendance (c’est un état physique ou psychologique qui se manifeste par un besoin irrépressible et répété, jamais réellement assouvi. Celui-ci peut être lié à une consommation de produits ou à un comportement) aux téléphones mobiles, une ultra connexion (on peut être connecté tout le temps sur différents types de supports comme le téléphone, l’ordinateurs, la tablette ou la télévision). Pour une comparaison avec un événement stressant de sa vie, les symptômes ressentis peuvent être comparés au stress éprouvé le jour de son mariage ou la consultation chez son dentiste.

On peut aussi associer cette phobie à la peur de se retrouver seul avec soi même. Le téléphone permet de se connecter aux gens et de se déconnecter de soi. Le mot « nomophobie » est ressorti d’une étude menée par la UK Post Office en 2008. Cette étude a pu démontrer que 53% des utilisateurs d’un téléphone mobile au Royaume-Uni aurait des symptômes d’anxiété, de nausées, de tremblements, lorsque par exemple, l’utilisateur perdrait sont téléphone, manquerait de réseau ou constaterait une batterie faible. On constate aussi cela pour 76% des jeunes entre 18 et 24 ans. Davantage de femmes seraient touchées que d’homme. En France, une étude IFOP a mis en évidence que 78% des moins de 25 ans se considèrent comme « dépendant » de leur mobile.

Un enjeu de santé qui émerge

 

electronics-1851218_960_720
Réflexe Google, la réponse à portée de main

C’est un phénomène qui s’est amplifié depuis des années suite aux sorties de nouveaux Smartphones avec lesquels il est possible de tout faire mais aussi (terme désignant des téléphones évolués ayant des fonctions similaires à celles d’un assistant numérique personnel ou d’un ordinateur portable comme la lecture de vidéo, la fonction GPS ou la navigation internet) aux forfaits illimités. On peut d’ailleurs parler, ici, du « réflexe Google », c’est-à-dire, qu’on ne recherche plus les réponses par soi-même, on ne se creuse plus la tête, on tape directement sur le moteur de recherche Google, notamment sur les Smartphones. C’est une extension de nous-mêmes, une troisième main.

Ainsi, le téléphone portable simplifie la vie, nous est utile dans nos tâches quotidiennes, mais il ne faut pas oublier que ce progrès numérique engendre de plus en plus d’impacts négatifs sur notre santé comme l’illustre l’apparition de la « nomophobie ».

Etes-vous un accro de votre téléphone portable ?

Pour savoir si vous êtes un nomophobe, faites le test !

Publicités